EDITORIAL

Le Festival « Hors Normes », le bien nommé, n’est pas conventionnel ni entendu: il sort volontairement des sentiers battus; il se veut d’exception, et cela de 3 points de vue :

• par sa localisation : Le Pont, Vallée de Joux, à l’intérieur de son église et de sa grande salle;
• par sa programmation : aventureuse et diversifiée;
• par son ADN : une rencontre organisée entre des musiciens du cru, suisses et internationaux. Et des spectateurs curieux.

Alors, prenez la route ou le train pour saisir cette chance, du 2 au 4 avril 2020; trois soirées événements, dès 20 heures. En tant que public averti, vous découvrirez des perles musicales rares, à l’occasion de concerts intimistes, réunissant des « pointures » chacune dans son style particulier, plate-forme d’échanges et de surprises, avec en prime l’opportunité de côtoyer tout ce « beau monde », à l’issue des performances, en sirotant un breuvage local à choix. En toute simplicité et convivialité. L’équilibre des genres réunira cette année, entre autres, la bassiste actuelle de Sophie Hunger, l’un des guitaristes de Young Gods et le chanteur de Coilguns. Ces explorations sonores, surprenantes et à prendre sans a priori, se développent annuellement depuis 2011: soit une neuvième édition qui ravira les auditeurs audacieux d’ici et d’ailleurs. En guise d’anecdote, pour la petite (et grande) histoire du Festival « hors Normes », nous nous sommes envolés vers Murmansk récemment et sur invitation, afin de présenter notre concept original qui intrigue et intéresse l’hémisphère nord: Norvège, Russie, Suède et Finlande.

C’est ainsi que notre savoir-faire événementiel semble parler à des promoteurs à l’international. Alors: bienvenue, tout près de chez vous !

Loïc Grobéty