PROGRAMME 2019

Eglise du Pont (CH) – 20h00 – entrée libre

Camille Emaille (FR), c’est l’étoile filante et montante de la percussion. Elle nous gratifiera d’un solo tout en délicatesse dans ce cadre de l’église du Pont majestueusement acoustique. Cette percussionniste a fait ses études à Bâle. Elle tourne actuellement à l’international, en solo et avec différentes formations.
S’en suivra Periferiya (CH – RU) en duo, trio ou orchestre.

Camille Emaille – batterie et percussion (FR)
Periferiya – électronique et électro-acoustique (CH – RU)
https://camilleemaille.com/

Grande salle du Pont (CH) – 20h00 – entrée libre

Nous démarrerons cette soirée sous le signe local. Il nous arrive de programmer un musicien qui a du caractère et qui s’est forgé une réputation locale. Nous aurons le plaisir d’accueillir Claude Luisier (CH). Il façonne ses balafons et en joue depuis plus de 30 ans. C’est la première fois qu’il se risque en solo.
LLAMA/OLO (CH) ce sont deux vieux hardeux qui ont trop mangé de poussière et qui décident de pousser les limites du bruit. Loïc Grobéty a traîné sa basse dans le death metal pendant 17 ans et Didier Séverin a hurlé à travers la planète avec son génialissime Knut durant 18 ans. Ces deux activistes s’ingénient à dématérialiser le son à grand coup de synthétiseur modulaire et de distorsion puissante. Ce concert sera aussi l’occasion d’une rencontre avec un activiste russe.
Nous présenterons Periferiya (CH-RU) avec un second line up.

Claude Luisier – balafon
LLAMA/OLO – synthé modulaire, basse piano DIY
Periferiya – électronique et électro-acoustique (CH – RU)
https://llamaolo.bandcamp.com/

Grande salle du Pont (CH) – 20h00 – entrée libre

Tamriko Kordzaia (CH), pianiste de son état, est d’origine géorgienne. Elle fait partie du Mondrian Ensemble. Ce groupe a été nominé au Prix Suisse de la Musique en 2018. Elle nous exposera une pièce du compositeur Antoine Chessex. Ce saxophoniste vous avait magnifié d’un solo puissant et sans concession lors d’un passage à notre cher festival rural.
William Nurdin – NW (FR), c’est un peu comme si Mireille Mathieu faisait une jam avec Cannibal Corpse. Ce noiseux est aussi imprévisible que pertinent. Son dispositif est inventif. Il gère avec maestro les variations sonores avec humour et surprise.
S’en suivra Periferiya (CH-RU) sous la forme d’un duo, trio ou orchestre.
Nous clôturerons cette édition avec le trio d’improvisation u /r (CH) avec pour line up : Tamriko Kordzaia – piano, Tobias Gerber – saxophone & Tomas Korber – guitare. Nous serons emportés par des sons novateurs accompagnés d’un jeu imprévisible et improvisé.

Tamriko Kordzaia – piano
NW – voix et électronique
Periferiya – électronique et électro-acoustique (CH – RU)
u /r – piano, saxophone et guitare
http://www.tamriko.net/
nwwn.tk

L’exploration sonore est au centre des activités de ce festival qui propose comme à l’accoutumée un concept éprouvé depuis 2011 : musique expérimentale à la Vallée de Joux. Cette équation est gagnante et attire des musiciens suisses et internationaux reconnus, ainsi qu’un public toujours plus nombreux, curieux de découvertes.

Le Hors Normes est une plateforme d’échanges; cela fait partie de l’ADN de cet événement. Nous avons par exemple en 2014 proposé les « Sons de la Vallée » avec les musiciens Patricia Bosshard, Christian Müller et moi-même. Le projet avait pour ambition de faire découvrir de manière ludique l’improvisation au public combier. En 2018, nous avons organisé une performance unique avec un orchestre d’improvisation réunissant Franz Loriot, Christian Müller, Dragos Tara et Julian Sartorius (batteur de Sophie Hunger). Ces musiciens suisses sont très actifs dans le monde entier et ils ont été ravis de faire escale dans notre région pour une représentation unique. Durant le festival 2018, nous avons accueilli l’artisan de musique contemporaine de St-Pétersbourg, Dmitriy Shubin, que nous avons coaché pendant cette période, afin qu’il puisse à son tour organiser des concerts en Russie et jouer en Suisse.
Ces rencontres ont eu un franc succès et c’est tout naturellement que nous reportons un concept d’interactions au sein du festival en 2019 avec des musiciens de formation classique.
Pour cette prochaine édition, en plus de faire un melting pot de musiciens suisses alémaniques et suisses romands comme chaque année, nous désirons ajouter une dimension internationale en y invitant des musiciens russes.

Nous organiserons en collaboration avec Pro Helvetia une Résidence de Recherche pour trois musiciens/artistes russes et suisses, du nom de Periferiya pour l’édition 2019 du Hors Normes. Le projet Periferiya c’est l’invitation de six musiciens ; trois russes et trois suisses. Le but de cette résidence et de créer une rencontre qui aboutira sur des performances chaque soir, dans le cadre du festival. Cela permettra de créer des pièces conceptuelles et des partitions composées collectivement.

Tomas Korber (CH) – http://www.tomaskorber.com
Christian Kobi (CH) – http://www.christiankobi.ch
Christian Müller (CH) – http://christianmueller.me
Boris Shershenkov (RU) – http://www.shershenkov.com
Mikhail Myasoedov (RU) – (Brinstaar) https://www.facebook.com/crateria
Kurt Liedwart (RU) – http://kurtliedwart.com

Le Hors Normes est un événement qui pose la question de la périphérie. Il est donc tout à fait légitimé pour travailler sur ce sujet. Il n’a pas lieu à Lausanne, Genève ou Zürich, mais à la Vallée de Joux, région qui possède une diversité culturelle excentré : tous les combiers connaissent la forêt du Risoud et l’horlogerie; peu de locaux ont déjà entendu un piano préparé ou des sons contemporains… C’est une opportunité à saisir.

Les six musiciens électroniques et électro-acoustiques du projet Periferiya travailleront cinq jours dans cet environnement calme et unique. Après trois jours de création, ils se joindront au festival pour présenter une performance par jour sous forme de duo, trio ou orchestre. Les acteurs de cette résidence s’immergeront dans le travail, mais prendront aussi une part active dans le festival en écoutant les concerts, rencontrant les auditeurs et les autres musiciens.

Edition 2018
Jean-Philippe Gross (FR) – Julian Sartorius (CH), Dragos Tara (CH), Christian Müller (CH), Franz Loriot (CH) – Abstral Compost (CH) – Bertrand Denzler (FR) & Félicie Bazelaire (FR) – Massicot (CH) – Vera Kappeler (CH) – Louis Schild (CH) & David Meier (CH) – Myrmek (CH) – Sydrome WPW (CH)

Edition 2017
Wood (CH) – Strom (CH) – Manuel Troller (CH) – Jérôme Noetinger + Lionel Marchetti (FR) – Kiko C. Esseiva (CH) – La Tène (CH) – Tuer (CH) – Peter Conradin Zumthor (CH) – Laurent Güdel (CH) – Cachalot (CH)

Edition 2016
Christian Kobi (CH) – Chris Corsano (USA) – Hubbub (FR) – Gilles Grimaître (CH) – Ecoute la merde (FR) – no music, just harsh noise ! – Io d’elles – Sibylle Nussbaumer & Martine Jaussy – Jacques Demierre – François Barras (CH) – Butterland (CH-DE) – OLOs (CH)

Edition 2015
Christian Müller & Silber Ingold (CH) –  Antoine Chessex (CH) – Derek Shirley (CAN/DE) – 1000 Postures (CH) – Convulsif (CH) – Obliq (DE) – Hochstapler (DE/FR) – Lusido Trio (CH) – Aidan Baker (DE/CAN) – Pascal Abbet (CH) / peintre

Edition 2014
Jamasp Jhabvala (CH) – Jonas Kocher & Michel Doneda (CH-FR) – Christian Müller & Patricia Bosshard & Loïc Grobéty (CH) – Naanzook (CH) – Strotter Instr. & Andreas Glauser (CH) – Marc Lardon (CH) – Antré Losa (CH)

Edition 2013
Les Sorciers de Joux (CH) – Lamine & Nathanael (SEN-CH) – Christoph Schiller (CH) – Clayton Thomas (AUS) – Loïc Grobéty (CH) – Loubatière, Laurain, Durant (FR) – Hilmar Jensson (IS) – Plaistow (CH) – Yoann Durant (FR) – Rodolphe Loubatière (FR) – Convulsif Big Band (CH)

Edition 2012
Bleu Sepia (CH) – The Fawn (CH) – Hekla (CH) – Peeping Tom (FR-DE) – Balabagui (CH) – Diatribes (CH) – Gilles Grimaître (CH) – Insubmetaorchestra (CH-DE…)

Vidéo Camille EmailleVidéo WNVidéo Claude LuisierVidéo Christian Müller et Christian KobiVidéo Boris Shershenkov